Tchorski
Tchorski
Les catiches de Loos

Cette page est une présentation d’une carrière en tout-catiches, présente sous les champs à Loos. D’emblée, je précise que ces photos ont été réalisées en 2003 et les lieux n’existent plus de la sorte. Le vide ayant apparu dans le champ est totalement remblayé, de telle sorte que les lieux sont devenus inaccessibles, ou en tout cas de la manière dont je le présente.

C’est une assez petite carrière, exploitée en longueur. Elle servit de lieu dédié à la culture de barbe de capucins considérant les cloisonnages présents. Il ne reste quasiment plus de témoignage visible en ce lieu. Les cultures sont pratiquement invisibles, seuls restent quelques trous. Il n’y a aucun graffiti aux parois, ce qui laisse ce lieu comme un endroit relativement anonyme. Aucun carrier ni barbeux n’a laissé son nom au mur.

Tchorski
Un effondrement vu au loin, par hasard à cause des barrières.

Tchorski
Montage d'un système pour descendre. Barre de chantier, corde et baudrier. On a eu de la chance, la barre formait un U en haut, donc la corde ne pouvait pas s'échapper. La barre a été enfoncée jusque 1m50 de profondeur. Autant dire que ça a pris du temps.


En bas du fontis. En fait, ce sont deux catiches qui se sont effondrées.

Tchorski
Petit mur d'obturation entre 2 catiches, pour de la culture de champignons.

Tchorski
Ancienne culture de barbe.

Tchorski
Une catiche. Contrairement à Lezennes, elles sont hautes et le bouchon est tout petit.

Tchorski
Un puits à eau profond de 4 ou 5 mètres. Il rejoint la nappe.

L'épi de Soil

De nombreuses carrières à catiches affectent le quartier nommé l'Epi de Soil. Ce sont pour la plupart des sites remblayés ou presque totalement remblayés - cela fait donc partie du passé.

Au Chemin des Postes existe une vaste exploitation potentiellement intéressante. L'accès descend 2 mètres dans une salle du genre égouttage. C'est peu prometteur dans l'immédiat, mais tout de suite après c'est un escalier. En bas, on arrive dans une carrière médiévale rampatoire. Très rapidement, conformément au plan, on arrive ensuite dans du tout catiches. C'est plutôt joli, avec une ancienne champignonnière en sacs. Seul problème, les bâtiments de surface ont été démolis et tous les détritus sont dans les catiches. L'exploitation est réduite à la portion congrue vu les gravats ; nous devons ressortir… Peu de choses à voir du coup et déception.


Le joli escalier d'accès, sinueux.


Une portion de la belle carrière médiévale.


Entre les catiches, c'est assez fortement cloisonné.


Un ancien pompage d'eau.


Une obturation d'une catiche.


Voici une splendide catiche. De si larges sont rares.


Peu à peu, on arrive sur une champignonnière.


Les sacs sont les vestiges de cette exploitation.


Un ancien puits à eau, destiné à l'arrosage des terreaux.

ACCUEIL